Monter son entreprise sans apport : Comment faire ?

Monter son entreprise sans apport : Comment faire ?

Beaucoup de personnes souhaitent lancer leur propre activité, mais le moyen de financement constitue un véritable handicap. En effet, tout projet d’entrepreneuriat nécessite un minimum de budget qu’il n’est pas toujours facile à réunir, surtout lorsqu’on ne souhaite pas passer par un prêt bancaire. Sachez qu’il est tout à fait possible de monter son entreprise sans apport. À travers cet article, je vais vous donner toutes les informations nécessaires pour vous aider à créer votre entreprise sans apport.

Dans quels cas peut-on envisager de monter une entreprise sans apport ?

Lorsque la création de votre entreprise demande un capital important, cela parait plus difficile, car elle requiert beaucoup d’investissements concernant la logistique, les matériels et le personnel. Pourtant, de nombreux entrepreneurs ont su monter leur entreprise sans apport et réussir avec des matériels limités.

En effet, pour monter une entreprise, vous n’avez pas forcément besoin d’un grand financement. Évidemment, cela dépend du type d’entreprise que vous souhaitez mettre en place. Dans tous les cas, vous avez la possibilité de démarrer votre activité tout en gardant votre travail salarié.

C’est d’ailleurs ce revenu, aussi minime soit-il, qui vous aidera à combler une bonne partie de vos dépenses entrepreneuriales. En plus, il existe des moyens simples pour financer votre projet lorsque celui-ci demande un investissement initial. Sans plus tarder, je vais vous présenter les différentes étapes pour mettre en place une entreprise sans apport.

Étape 1 : Réaliser une étude du marché

Avant de créer votre entreprise avec ou sans apport, l’étude du marché est très importante pour une bonne évolution de vos activités. Elle vous permettra d’évaluer la possibilité d’offrir vos services dans la localité et d’identifier vos concurrents. Ceci vous permettra d’estimer votre chiffre d’affaires, mais aussi de repérer tous les acteurs qui sont déjà présents dans la localité où vous voulez implanter votre entreprise. L’étude permettra également de recueillir des informations par rapport aux prix et aux différentes promotions de vos concurrents.

Étape 2 : Évaluer les ressources nécessaires

Que vous ayez les moyens financiers ou non, il est vraiment nécessaire avant d’entamer votre business de faire le point des besoins matériels, des ressources humaines et des services annexes. Ceci vous permettra d’évaluer vos dépenses concernant l’entreprise, mais également de prévoir les profils du personnel qu’il faut pour satisfaire vos clients.

Les besoins matériels

Mettre sur pieds votre entreprise sans moyens financiers ne veut pas forcément dire que vous disposez d’un capital 0. Vous avez peut-être déjà en votre possession un local ou des matériels de travail comme les ordinateurs et certains équipements. Ceci représente un atout majeur qui emmènera vos partenaires financiers à avoir beaucoup plus confiance en vous afin de vous apporter leurs contributions.

Les ressources humaines

Si vous ne disposez pas du tout de ressources financières, il faudra donc envisager de démarrer votre entreprise en solo. Dans ce cas, vous ne pourrez compter que sur vos propres capacités au début. Pendant que vous commencez seul, il est important de faire les prévisions à long terme. Ainsi, en fonction de vos rentrées d’argent, vous allez essayer de planifier les éventuels recrutements tout en tenant compte des différents profils par rapport aux services fournis par votre entreprise.

Les services annexes

Même si vous démarrez sans argent, certaines dépenses sont tout de même nécessaires. Il s’agit en effet des frais fixes comme les frais d’assurance ou d’ouverture de votre compte bancaire professionnel. Quand bien même vous pouvez vous passer de certains services, d’autres s’avèrent très utiles comme la tenue de votre comptabilité par exemple. Toutefois, vous pouvez anticiper sur ces services après avoir analysé vos revenues. Ainsi, vous saurez à quel moment vous devez commencer par déléguer certaines tâches.

Étape 3 : Établir une stratégie marketing

Ce qui va certainement vous différencier de vos concurrents, c’est votre stratégie marketing. Par conséquent, elle s’avère indispensable pour la bonne marche de vos activités en ce sens qu’elle vous permettra d’avoir vos premières revenues plus rapidement.

L’importance du plan marketing

Le plan markéting est d’une importance capitale dans l’établissement de votre business plan. Il vous permet de savoir où vous allez et par quels moyens vous allez y parvenir. Il vous permet également d’éviter plusieurs erreurs tout en faisant des économies. Aussi, le plan marketing vous aide à mettre une stratégie efficace et adaptée à votre public cible, ce qui vous permettra ainsi d’obtenir des résultats satisfaisants dès le début. Il contribue largement aux positionnements de votre entreprise tout en identifiant les problèmes et incertitudes liés aux actions à poser.  

Nos conseils pour réussir votre plan marketing

Pour réussir votre business plan, il est important pour vous de prendre en compte un certain nombre de facteurs. En premier lieu, vous devez prendre le temps de travailler le message que vous souhaitez adresser à votre public. Celui-ci doit refléter les valeurs de votre entreprise afin de mieux valoriser l’image de cette dernière.

Vous devez aussi veiller à choisir le (ou les) support(s) et moyen(s) de communication adapté(s) à votre cible. Par exemple, les réseaux sociaux sont adaptés pour faire passer rapidement votre message à un public plus jeune. Vous devez également vérifier si vos objectifs sont en rapport avec la stratégie utilisée. Aussi, vous devez pouvoir identifier chaque action par rapport à vos indicateurs de résultats.

Étape 4 : Dresser un budget prévisionnel détaillé

L’établissement d’un budget prévisionnel est un moment privilégié de réflexion qui vous permet de prendre le recul nécessaire. Il faut connaitre son importance pour savoir comment l’élaborer.

L’importance de faire un budget prévisionnel

En effet, le budget prévisionnel est une ligne directrice précise, fait pour être consulté régulièrement afin de comparer les objectifs prévus et les réalisations. De ce fait, il doit être détaillé et précis pour vous permettre d’identifier les écarts entre vos prévisions et vos résultats. Cela vous aidera ensuite à optimiser la gestion de votre entreprise et ajuster les variables qui affectent vos activités. Le budget prévisionnel vous aide alors à résumer les principaux indicateurs qui vous permettront d’atteindre vos objectifs dans le but de pérenniser votre activité.

Comment élaborer ce budget ?

Un budget prévisionnel n’est pertinent que s’il est personnalisé, adapté aux contraintes de l’activité et aux attentes de chacun des dirigeants. Pour ce faire, vous devez identifier les indicateurs que vous voulez piloter et ceux que vous n’aviez pas forcément anticipés. Ensuite, il est indispensable de vous faire assister par un expert-comptable spécialisé dans le processus pour simplifier la création et le suivi de votre activité.

Utiliser un logiciel pour vous simplifier la tâche

Pour établir votre budget prévisionnel, vous n’êtes pas obligé de le faire entièrement par vous-mêmes. En plus de vous faire aider par un expert-comptable, vous pouvez vous inspirer de nombreux modèles gratuits de budget prévisionnel disponibles sur certains sites. Plus encore, vous pouvez utiliser des logiciels spécialisés pour vous faciliter la tâche. Il s’agit entre autres de : PrévisiOOo, Prévi Start…

Étape 5 : La question du financement d’une entreprise sans apport

La dernière étape pour créer votre entreprise est de réunir les fonds nécessaires pour mettre en œuvre votre projet. Pour ce faire, il existe plusieurs aides et types de financement que vous pouvez exploiter.

La Love Money, une solution avantageuse

« Argent de l’amour » en français, la love money désigne le capital apporté par vos proches. Il est en effet plus facile de convaincre ses proches avec un bon business plan qu’un business angel inconnu. Ceux-ci sont plus enclins à vite investir, sans grande exigence en matière de paperasse. Intégrer votre entourage à votre projet est un moyen rapide d’obtenir le capital nécessaire à son démarrage. Il s’agit d’un investissement très bénéfique fiscalement pour vos proches aussi, du fait des mécanismes d’aide mis en place par l’État.

Faire une compagne de crowdfunding

Encore appelé « financement par la foule », le crowdfunding consiste à faire appel au grand public grâce aux plateformes internet spécialisées pour financer son projet. Cela nécessite de grands efforts de communication et beaucoup d’énergie. Pour le réussir, il faudrait vendre à la foule un projet crédible, original, bien illustré et soigné. Le plus important est de trouver une bonne plateforme, choisir la période idéale pour lancer la campagne tout en mettant tous les atouts nécessaires de votre côté.

Les différentes aides pour monter son entreprise sans apport

Pour financer votre projet de création d’entreprise, vous avez le choix entre 4 sources de financement : interne, externe, bancaire et gouvernemental.

Le financement interne

Il comprend le capital social, les apports en compte courant et l’opération d’augmentation du capital social. Le capital social est la source initiale de financement d’une société. Elle provient des apports en numéraire, en nature et en industrie des associés fondateurs au moment de la constitution de la société.

Les apports en compte courant permettent aux associés de prêter des fonds à la société en le déposant directement sur leur compte sans que ceci ne rentre dans la constitution du capital social.

L’augmentation du capital social permet aux associés de faire entrer de nouveaux investisseurs dans le but d’augmenter le capital de la société. Cette opération s’effectue en cas de besoin de financement, de développement d’activité, de programme d’investissements ou d’une volonté de se désendetter.

Le financement externe

Il désigne l’ensemble des acteurs et moyens de financement autre que ceux du financement bancaire et gouvernemental. Il comprend le capital-risque, dont les deux principales formes d’investissements sont : la love money et les business angel. Le financement externe comporte aussi les fonds d’investissement et le crowdfunding sous forme de don, prêt ou investissement en capital. Cela concerne également le financement obtenu auprès d’organismes sous forme de prêts d’honneur, de solidarité ou participatifs.

Le financement bancaire

En ce qui concerne le financement bancaire, vous pourrez bénéficier de :

  • prêt à la création, si vous êtes motivés et que vous avez un projet bien élaboré et crédible avec des investisseurs,
  • crédit-bail ou leasing, un financement locatif à durée déterminée,

Vous pouvez également souscrire à une cession-bail, une cession de créances, un affacturage ou encore un escompte.

Le financement gouvernemental

Octroyé par les organismes gouvernementaux, il s’agit des aides réservés aux chômeurs créateurs d’entreprise et des aides octroyés par d’autres organismes. On compte :

  • l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE), 
  • l’aide à la reprise ou à la création d’entreprise (ARCE),
  • l’aide au chômeur créant ou reprenant une entreprise (ACCRE) et
  • le nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise (NACRE).

admin